Inigo, c’est Saint Ignace de Loyola, le fondateur des Jésuites et rédacteur des fameux Exercices dans lesquels le retraitant se recueille devant diverses méditations, notamment celle, inoubliable, des deux étendards.
Saint Ignace fut officier, homme de cour et de cœur, amateur de jolies femmes. Malgré cette vie dissipée, une volonté de fer habitait ce personnage si peu ordinaire.


En guerre contre les Français, il défend la place de Pampelune et est grièvement blessé à la jambe. En convalescence, on lui annonce que l’os est mal ressoudé et qu’il restera boiteux. Désireux de reprendre du service et de revenir à la cour, il demande qu’on lui recasse la jambe.


Ses souffrances sont terribles et son immobilisation très longue. Il s’ennuie et n’a que deux livres à portée de main : une vie de Jésus-Christ et La légende dorée de Jacques Voragine. C’est une révélation suivie d’une conversion. Il quitte tout, part en boitant sur les routes et s’inflige de très grandes pénitences. Il croit avoir trouvé ce qu’il doit faire, mais ce n’est pas encore ce que Dieu veut pour lui.

Ce petit livre est très beau et d’une grande profondeur. Après une rapide description de la mort de Saint Ignace, l’auteur s’attache à décrire sa conversion et non l’ensemble de sa vie. Cela donne un livre dense, sans dialogue, exigeant mais qui se lit fort bien grâce à un style très fluide.

Entré récemment à l’Académie française, François Sureau démontre de belles qualités d’écrivain par cette recherche spirituelle qui touche le lecteur.

Vous pouvez acheter ce livre sur le site Livres en famille :

https://www.livresenfamille.fr/divers/19673-francois-sureau-inigo.html?aff=MTI6MTQ=