L'AFFAIRE LEROUGE: GABORIAU: Amazon.com: Books

Sous le Second Empire, à Bougival, le corps de la veuve Lerouge est découvert dans sa maison. Elle a été proprement assassinée. Les premières investigations permettent deux constations importantes : la victime connaissait son assassin et le vol n’est pas le mobile du crime.

Le juge Daburon est chargé de l’enquête. C’est un jeune et brillant magistrat qui n’a jamais failli. Jusqu’à présent tout au moins. Le jour, il enquête et interroge consciencieusement. Le soir, il tient compagnie à une vieille dame, aristocrate un peu ruinée, un peu folle et assez méchante. Il joue aux cartes avec elle et brûle d’amour pour sa petite fille, la jolie et discrète Claire d’Arlange. Malgré la différence de milieu, il espère. Au grand désespoir du magistrat, l’enquête la concernera.

Daburon est aidé par un étrange personnage qu’on appelle le père Tabaret. Il n’est pas policier mais il aide la police qui a recours à ses services de temps en temps en raison de ses intuitions et de sa capacité à démêler les situations complexes. Et celle-là en est une : pas de mobile, peu d’indices et une victime qui semblait mener une vie calme malgré quelques excès de boisson.

Emile Gaboriau - Le blog de Papy-Dulaut

Un hasard de voisinage va mettre Tabaret sur une piste qui le mènera dans l’entourage du riche et orgueilleux Comte de Commarin. L’enquêteur se régale, ses intuitions semblent confirmées par des indices matériels implacables et l’étau se resserre rapidement autour du coupable. Tabaret est sûr de son affaire, trop peut-être.

A l’instar d’Edgar Poe pour l’Amérique ou de Wilky Collins pour l’Angleterre (voir l’excellent Passion et repentir recensé sur ce blogue), Emile Gaboriau est considéré par beaucoup comme l’auteur du premier roman policier français avec L’affaire Lerouge. Ce n’est pas la première affaire criminelle racontée dans un feuilleton (car c’est ainsi qu’il parut dans la presse), mais Gaboriau inaugure la résolution de l’énigme par le raisonnement déductif.

L’affaire Lerouge d’Emile Gaboriau, 1866C’est donc une curiosité littéraire qui se lit avec un plaisir d’autant plus grand que l’auteur a situé son enquête dans une trame romanesque fort agréable. On se promène dans le Paris du XIXème siècle, on visite de beaux hôtels Faubourg Saint Germain, on voit évoluer des aristocrates et des bourgeois et même une jeune ambitieuse entretenue qui ruine son protecteur. Il y a des accents balzaciens, sans toutefois atteindre le niveau du maître, mais le lecteur passe un excellent moment.

Émile Gaboriau — Wikipédia

https://www.livresenfamille.fr/policierespionnage/20368-emile-gaboriau-l-affaire-lerouge-roman-policier.html?aff=MTI6MTQ=